Manufacture de caoutchouc de Chup, Cambodge


Après l'arrivée des employés à l'usine, on livre le latex qui est déversé dans des bassins, où il est malaxé avec un mélange d'eau et d'acide formique ce qui lui permet de coaguler.

Après avoir été malaxé, le latex qui a coagulé est acheminé dans des bassins de décantation. Il reste environ une dizaine d'heures de façon à perdre en densité et gagner en élasticité.

Ensuite il est pressé puis acheminé sur des tapis roulants pour être broyé et émietté de plus en plus finement. Il passe ensuite par plusieurs phases de lavage avant d'être dirigé vers les fours.

Les chariots remplis du latex lavé et émietté, sont dirigés vers plusieurs fours. Le premier four chauffe le latex à une température de 120° de façon à en éliminer l'eau qu'il contient. Les autres fours ont une température qui s'abaisse progressivement, jusqu'à une sortie à température ambiante.

Ensuite les ballots sont acheminés et vérifiés, de façon à pouvoir être pressés en bloc de 33 kg. Les blocs sont ensuite dirigés pour une dernière découpe de finition, ensuite emballés et acheminés vers les caisses de transport qui pèsent environ 1200 kg.